Accueil » FAQ

FAQ

Combien coûte une traduction ?

Le prix d’une traduction dépend de nombreux facteurs : type de document, volume, délai, complexité, format, usage de destination, etc.

Mes tarifs sont compétitifs et reflètent la qualité de mon travail. Mes devis sont généralement établis sur la base du nombre de mots dans le texte anglais ou sur un tarif horaire, selon la nature et de la complexité de la prestation.

Quelle(s) langue(s) traduisez-vous ?

Je traduis de l’anglais vers le français exclusivement. Un traducteur ou une traductrice professionnelle ne traduit que vers sa langue maternelle, la seule dont il ou elle maîtrise parfaitement toutes les nuances et les subtilités.

Votre public francophone saura faire la différence et reconnaîtra le vocabulaire et la fluidité de l’expression d’un traducteur de langue maternelle française. En faisant appel à un traducteur natif, vous lui démontrez que vous accordez de la valeur à votre relation.

Quel délai faut-il compter ?

Le délai dépend notamment de la complexité du texte, de son format, de ma connaissance du sujet traité et de l’existence ou non de ressources terminologiques (lexique, mémoire de traduction, base terminologique). C’est pourquoi je demande à voir le document pour estimer le temps nécessaire à la traduction de votre projet.

Une fois le devis signé et la date de livraison confirmée, je livre votre traduction en temps et en heure.

De quelles informations avez-vous besoin pour établir un devis ?

Pour établir un devis définitif, j’ai besoin de l’intégralité du document à traduire dans sa version définitive, ainsi que de toute information utile à la réalisation de la prestation (destination de la traduction, contraintes particulières, existence de ressources terminologiques, etc.).

Si vous ne disposez pas encore du document dans sa version définitive, je peux établir un devis indicatif sur la base d’un échantillon du texte à traduire ainsi que des informations suivantes : nature du document, nombre de mots (même indicatif), destination de la traduction, contraintes particulières, ressources terminologiques. Ce devis sera à revoir dès que vous me transmettrez la version finale du document à traduire.

Pourquoi faire appel à un traducteur professionnel ?

Traduire vous-même ou faire réaliser une traduction par une personne dont ce n’est pas le métier, c’est prendre le risque de vous décrédibiliser auprès de votre public francophone.

En tant que traducteur professionnel diplômé, je préserve la qualité du message que vous avez pris le soin de rédiger dans la langue source. Je vous garantis une traduction sans erreurs et parfaitement adaptée à votre public.

Faire appel à un traducteur professionnel, c’est la meilleure solution pour mettre en valeur votre image auprès de votre public francophone.

Quelle est la différence entre la relecture et la révision ?

La révision consiste à examiner et retravailler le texte pour l’améliorer du point de vue stylistique et linguistique. La traduction est également comparée au texte source pour s’assurer que le message a été intégralement et correctement transmis. L’objectif est de fournir un texte intelligible et clair pour le lecteur final.

La relecture consiste à corriger l’orthographe, la grammaire ainsi que le respect des règles typographiques. C’est la dernière étape avant la publication. L’objectif est d’obtenir un document exempt de fautes et de coquilles. Pour une qualité optimale, il est indispensable que la relecture soit réalisée par une tierce personne.

Quelle est la différence entre un traducteur ou une traductrice et un interprète ?

Un traducteur ou une traductrice traduit des documents écrits, tandis qu’un ou une interprète traduit à l’oral le discours d’une personne, de manière simultanée ou en différé.

Pour ma part, je suis traducteur et non interprète, je traduis donc exclusivement des documents écrits.

Comment va se dérouler la traduction ?
Recueil des spécifications et établissement du devis

Vous m’envoyez le document à traduire dans sa version finale ainsi que les informations utiles à la réalisation de la prestation. Nous prenons le temps ensemble d’échanger sur vos besoins par mail ou par téléphone, à la suite de quoi j’établis un devis personnalisé pour votre projet.

Traduction

Après acceptation du devis et validation du délai de livraison, je commence à traduire votre document. J’effectue les recherches documentaires et terminologiques nécessaires et je réalise une traduction exacte, fluide, adaptée à votre public et respectant la terminologie du domaine.

Relecture

Je relis la traduction plusieurs fois pour vous livrer une traduction exempte de fautes et de coquilles.

Livraison et facturation

Je vous envoie la traduction finalisée par courrier électronique dans les délais prévus, accompagnée de la facture.

Paiement

Le paiement se fait sous 30 jours net à compter de la date d’émission de la facture.

Pour en savoir plus, consultez mes conditions générales de prestation de service.

Qu’est-ce que l’écriture inclusive ?

L’écriture inclusive, c’est l’ensemble des règles et pratiques lexicales, syntaxiques et graphiques qui permettent d’éviter les discriminations fondées sur le genre dans le langage. Elle permet d’assurer une représentation égalitaire des femmes, mais aussi des personnes transgenres et non-binaires. On l’appelle aussi langage égalitaire, langage ouvert, langage non sexiste, langage épicène ou non genré.

Concrètement, il s’agit d’éviter les procédés grammaticaux qui utilisent le masculin générique et effacent la diversité des identités, notamment la fameuse règle du masculin qui l’emporte sur le féminin.

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site de l’agence Mots Clés et télécharger gratuitement leur manuel d’écriture inclusive.

Pourquoi utiliser l’écriture inclusive ?

Le langage véhicule des stéréotypes et des représentations genrées qui pourraient être dommageables ou offensantes pour le public de votre communication. L’écriture inclusive est une solution simple et efficace pour vous adresser à toutes les personnes, sans distinction de genre. S’assurer que chaque personne se sente incluse et représentée, c’est une manière de lutter à votre échelle contre les discriminations fondées sur le genre.

En mettant en place une communication inclusive, vous montrez à votre public que vous valorisez la diversité des identités et que vous vous engagez en faveur de l’égalité de genre.

Comment peut-on écrire de manière inclusive sans utiliser le point médian ?

L’écriture inclusive est loin de se réduire au point médian. Il existe au contraire une grande variété de stratégies qui permettent d’écrire de manière inclusive sans y avoir recours. Par exemple, plutôt que d’écrire « les rédacteurs » au masculin générique, on peut par exemple utiliser un terme épicène comme « la rédaction » ou tout simplement la double flexion « les rédacteurs et les rédactrices ».

Les solutions ne manquent pas pour communiquer de manière simple et claire en incluant toutes les identités et je suis là pour vous proposer celle qui correspond le mieux à votre positionnement et à votre public.

Vous avez une question ou vous souhaitez un devis ?

MXT Translations (logo)

Parlez-moi de votre projet

hello@mxt-translations.fr
+33 (0)6 83 80 25 88